Nouveau coup de théâtre: Ghosn reste en prison sur des charges supplémentaires

Nouveau rebondissement judiciaire, Carlos Ghosn a fait vendredi l’objet d’un troisième mandat d’arrêt au Japon sur des charges supplémentaires, anéantissant ses espoirs d’une libération immédiate.
L’arrestation du PDG de l’alliance automobile Renault-Nissan-Mitsubishi Motors, le 19 novembre à Tokyo, avait fait l’effet d’un coup de tonnerre, sa longue garde à vue avait ensuite étonné à l’étranger et le système judiciaire japonais s’était retrouvé sous le feu des critiques.
Les médias avaient annoncé qu’il resterait sous les verrous jusqu’à la fin de l’année, voire au-delà, mais le tribunal a désavoué jeudi le parquet, refusant d’étendre la garde à vue du dirigeant de 64 ans et rejetant ensuite l’appel des procureurs.
%d blogueurs aiment cette page :