Publicités

Pétrolier attaqué: l’Iran rejette des accusations “infondées” du G7 et de l’armée américaine

L’Iran a rejeté samedi les accusations du G7 et de l’armée américaine selon lesquelles il était à l’origine d’une attaque meurtrière d’un pétrolier, accusant Israël de préparer un “scénario” coïncidant avec l’entrée en fonction du nouveau président iranien.
La République islamique a fermement nié avoir un quelconque lien avec l’attaque du 29 juillet au large d’Oman contre le MT Mercer Street, un pétrolier géré par une société appartenant à un milliardaire israélien, qui a conduit à la mort d’un garde de sécurité britannique et d’un membre d’équipage roumain.
Depuis, l’Iran est confronté à une vague croissante d’accusations de la part d’Israël, des Etats-Unis et du Royaume-Uni qui avaient très rapidement pointé du doigt sa responsabilité en dépit des multiples démentis.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :