Economie

En Martinique, « vacances fichues », « gâchées » pour les touristes contraints au départ

« Des vacances fichues », « gâchées »: à l’aéroport international Aimé Césaire de Martinique les touristes regagnent avec amertume l’Hexagone après les nouvelles restrictions annoncées lundi par le préfet pour faire face à la flambée de Covid-19.
« On repart aujourd’hui alors qu’on est arrivés mercredi dernier et qu’on était à la base partis pour trois semaines », explique, « blasée », Nathalie, une mère de famille de 45 ans, short en jean et tee-shirt blanc, dans la file d’enregistrement pour le vol Air-France pour Paris.
Depuis l’annonce par le préfet Stanislas Cazelle d’une « seconde phase de reconfinement » beaucoup plus stricte pour tenter de freiner une épidémie galopante, les touristes ont été invités à quitter l’île antillaise.