Publicités

Les tests de résistance des banques aux changements climatiques doivent prendre en compte les risques des portefeuilles de crédits


Outre les assureurs, les banques peuvent aussi être durement touchées par des phénomènes météorologiques extrêmes. Par exemple, les habitations qui servaient de garantie pour les prêts ont été emportées par les inondations de cet été. Les régulateurs financiers sont de plus en plus conscients de ces risques et tentent de les identifier.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :