Publicités

Semi-conducteurs : le deal à 40 milliards de dollars entre Nvidia et Arm inspire les “craintes” de Londres

Les premières conclusions de l’enquête menée par l’autorité de la concurrence ne semblent pas rassurer le gouvernement britannique, au sujet de ce deal entre le géant américain et le fabricant anglais de micro-processeur. Concurrence limitée, hausse des prix possible, infrastructures sensibles et sécurité d’approvisionnement sont autant d’éléments qui pourraient pousser Londres à bloquer l’opération.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :