Publicités

« L’abondance ne fait pas le bonheur »

Et si le malheur des hommes venait de leur incapacité à gérer l’abondance plutôt que la rareté ? Un livre récent repose la question essentielle du bonheur dans les sociétés prospères, analyse Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :