Actu365

« On ne sait pas quelle sera la résilience des écosystèmes face aux incendies plus fréquents »

Publicités
Les deux biologistes Marc Cheylan et Frédéric Médail expliquent, dans une tribune au « Monde », qu’après le « mégafeu » qui a ravagé le massif des Maures la biodiversité est fragilisée, mais pas anéantie.
Quitter la version mobile