Publicités

Trop d’oignons font pleurer les producteurs sénégalais

“Une maison, un sac d’oignons”: derrière cet énigmatique appel lancé récemment sur les réseaux sociaux au Sénégal se cache le cri d’alarme de producteurs d’oignons appelant chaque foyer à acheter une portion de leur récolte, qui pourrit faute d’acheteurs.
A Bambilor, un des foyers de production des oignons au Sénégal, à une trentaine de kilomètres de Dakar, le constat est amer: l’offre dépasse largement la demande, sous l’effet conjugué de la concurrence étrangère, de pratiques agricoles néfastes ou encore de capacités de stockage insuffisantes.
Sous une fine pluie matinale, des filets de 25 kilos sont empilés le long des trottoirs, ignorés des passants.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :