Publicités

Après les affres de la pandémie, l’Italie veut croire au miracle économique

Moral des entreprises au firmament, chômage en baisse malgré la levée de l’interdiction de licencier et une croissance économique inédite, supérieure à 5%: l’Italie de Mario Draghi surfe sur le haut de la vague, tournant le dos aux affres de la pandémie de coronavirus.
Un vent d’optimisme souffle sur le mini-Davos organisé par The European House-Ambrosetti à Cernobbio, sur les rives du lac de Côme, qui réunit jusqu’à dimanche le gotha de l’industrie italienne et des représentants de la finance internationale.
“Cela fait 20 ans que l’Italie n’a pas connu des taux de croissance pareils”, s’enthousiasmait le président de la banque Intesa Sanpaolo, Gian Maria Gros-Pietro.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :