Publicités

« A 2 euros, c’est choquant » : le casse-tête des bordeaux premier prix

Depuis 2019, les prix de ce vin ne cessent de baisser, en raison notamment d’une surproduction, de la concurrence et de la pandémie.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :