Publicités

« Deutsche Telekom n’a pas hésité à vendre quelques bijoux européens pour renforcer son ancrage aux Etats-Unis »

L’Allemand, deuxième opérateur mobile outre-Atlantique, vient de renforcer son contrôle sur sa filiale américaine T-Mobile, source de 60 % de ses profits, grâce à un échange d’actions avec le groupe japonais SoftBank.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :