Enedis et la FRTP ensemble pour la promotion des métiers en tension

Jeudi, Septembre 16, 2021 – 11:15

Pour accompagner la croissance des investissements d’Enedis d’ici 2035, les représentants d’Enedis et de la FRTP en Auvergne viennent de signer une déclaration qui porte sur la gestion des ressources humaines.

« D’ici 2035, Enedis va réaliser 65 milliards d’euros de travaux dont 2 milliards dans les quatre départements auvergnats », annonce Cyrille Moreau, directeur d’Enedis Auvergne. Sur ce territoire, le gestionnaire des réseaux de distribution d’électricité prévoit un accroissement de ses investissements de 30 % d’ici 5 ans puis leur maintien jusqu’en 2035 du niveau annuel ainsi atteint. Le processus de transition énergétique, qui repose en grande partie sur un accroissement de la consommation et de la production d’électricité, explique cette augmentation des investissements dans les réseaux d’Enedis. Cela est particulièrement vrai en Auvergne où « la croissance du photovoltaïque est très très forte » et où 3,5 gigawatts d’énergies renouvelables devront être raccordés.

Plus de 120 entreprises auvergnates sous-traitantes d’Enedis

Pour accompagner ces perspectives et « garantir l’engagement coordonné de l’ensemble de la filière de travaux de réseaux », Enedis et la Fédération nationale des travaux publics ont signé une « déclaration commune en faveur de l’emploi et du développement des compétences ». Déclaration que leurs représentants régionaux déclinent pour leur territoire. Ce qu’ont fait récemment Cyrille Moreau et Pierre Berger, président de la Fédération régionale des travaux publics (FRTP Aura), représentant des quelque 120 entreprises auvergnates sous-traitantes d’Enedis.

Sécurité, attractivité, formation

« Avec la chute de l’activité en 2020, les entreprises n’ont pas recruté ni travaillé sur l’attractivité de leurs métiers. Aujourd’hui, elles doivent faire face à un fort besoin de recrutement dû à l’accroissement des chantiers d’Enedis et au vieillissement de leurs effectifs », expose Pierre Berger. Santé et sécurité, attractivité des métiers de la filière et développement des compétences pour les monteurs aériens et aéro-souterrain sont les trois volets de la déclaration Enedis/FRTP. « Nous avons besoin de communiquer sur nos besoins. Il faut que les parents sachent qu’il y a du travail dans des métiers intéressants et d’avenir exercés en toute sécurité », résume Pierre Berger. « Il y a peu de secteurs qui ont une visibilité jusqu’en 2050 », ajoute Cyrille Moreau.

Bâtiment / Travaux publics
Energie
FRTP AUVERGNE-RHÔNE-ALPES
ENEDIS AUVERGNE
%d blogueurs aiment cette page :