Publicités

Infrastructures: une étude pointe la “dette cachée” des pays pauvres envers la Chine

Le colossal programme chinois d’infrastructures des “Nouvelles routes de la soie” leste les pays en développement avec une “dette cachée” de 330 milliards d’euros, affirme mercredi un rapport américain.
Cette étude est publiée par AidData, un institut de recherche de l’université William et Mary, dont l’ambition est de rendre le financement du développement plus transparent.
Selon le rapport, des accords “opaques” conclus entre des banques ou des entreprises d’État chinoises avec des pays en développement laissent des dizaines d’entre eux accablés de dettes, qui n’apparaissent pas dans leurs bilans.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :