Publicités

ING va racheter pour plus de 1,7 milliard de ses propres actions et réduire le capital social

La banque néerlandaise ING va racheter pour plus de 1,7 milliard d’euros de ses propres actions. Après le déclenchement de la crise du Covid-19, il a été interdit aux banques de la zone euro de verser des dividendes aux actionnaires ou de racheter leurs propres actions. L’idée était qu’ils devaient garder des capitaux supplémentaires en réserve au cas où la pandémie causerait des chocs importants au système bancaire. Les restrictions prennent fin ce mois-ci pour les banques qui sont en bonne santé financière. ING a déclaré en août vouloir rendre des milliards d’euros aux actionnaires. La Banque centrale européenne (BCE) a approuvé le programme de rachat d’actions d’ING.

ING veut racheter ses propres actions et ensuite réduire le capital social, c’est-à-dire réduire le nombre d’actions. C’est une façon de récompenser les actionnaires, car la valeur de l’entreprise est “exprimée” en un plus petit nombre d’actions et les bénéfices sont répartis entre un nombre réduit d’actions sous forme de dividendes.

“ING veut offrir un rendement attrayant aux actionnaires et ce rachat d’actions nous aidera à optimiser la structure du capital”, a déclaré Steven van Rijswijk, PDG d’ING, dans le communiqué de presse. La banque – dont la branche belge est l’une des plus importantes – commencera le programme de rachat d’actions mardi prochain et il durera probablement jusqu’en mai 2022.

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :