Publicités

Joe Biden toujours à la peine pour faire voter ses réformes économiques

Le président américain doit convaincre à tout prix des élus centristes de son propre camp qui refusent d’adopter en raison de leurs coûts ses deux plans d’investissement : 1.500 milliards de dollars pour les infrastructures et 3.500 milliards de dollars pour réformer l’Etat-providence. Joe Biden en appelle aussi au camp républicain pour accepter de relever le plafond de la dette sans quoi une partie de l’Etat fédéral cessera bientôt de fonctionner.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :