Publicités

« Henry Kravis et George Roberts ont construit un conglomérat financier alors qu’ils ont passé leur vie à démanteler ceux des autres »

Les deux fondateurs de KKR ont annoncé leur départ à la retraite. Les « barbares », qualificatif renvoyant à leurs pratiques impitoyables dans le monde des affaires, auront inventé un métier et changé le capitalisme américain, observe Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :