Publicités

“Le bénéfice du doute” pour l’accord budgétaire de la Vivaldi

Unizo laisse “le bénéfice du doute” à l’accord budgétaire du gouvernement fédéral, indiquait à chaud Danny Van Assche, actuellement à la tête de l’organisation patronale flamande, avant la présentation des différentes mesures en conférence de presse. “Des solutions ont été proposées à une série de points importants. Nous sommes soulagés d’avoir tout de même été entendus.”

Unizo était “particulièrement contrarié” au sujet de la suppression du certificat médical pour les absences d’un jour, une mesure qui pouvait être invoquée jusqu’à trois fois par an par les travailleurs. Finalement, la ministre de la Fonction publique Petra De Sutter (Groen) précisait ce matin qu’une exception serait instaurée pour les PME.

“Notre avis a été pris en compte, et une réglementation spécifique sera introduite pour les PME : c’est une source de soulagement”, glissait Danny Van Assche. Du côté d’Unizo, on redoutait surtout une résurgence de “la maladie du lundi”. “On ne peut pas prendre une telle décision pour tout le monde depuis Bruxelles. […] Selon nous, c’est à chaque employeur d’en décider”, ajoute-t-il, citant l’exemple des entreprises “avec une ambiance saine où tout le monde se fait confiance”.

>> Suivez en direct la conférence de presse du Premier ministre ici

L’instauration d’une norme énergie (qui empêche les prix de l’énergie d’augmenter au-delà de ceux des pays voisins) est également saluée par Danny Van Assche. “Nous plaidions en faveur d’une telle mesure depuis longtemps”, glisse-t-il. “Elle aurait dû être introduite plus rapidement, mais son arrivée l’année prochaine est une bonne chose.”

Le patron des patrons attend désormais les détails de l’accord avec en ligne de mire “d’autres points qui nous font froncer les sourcils”, mettant d’ores et déjà un point d’interrogation sur la faisabilité de l’obligation de suivre cinq jours de formation pour les travailleurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :