La Métropole Rouen-Normandie désapprouve le choix des repreneurs de la papeterie Chapelle-Darblay et annonce vouloir racheter le site

Les deux entreprises désignées par le groupe finlandais UPM souhaitent y installer une unité de production d’hydrogène, quand les élus locaux préféreraient conserver les capacités de recyclage du site, l’un des plus grands de France.
%d blogueurs aiment cette page :