Valérie Pécresse propose la suppression de «150.000 postes dans l’administration»

«Il ne s’agit pas de dégrader le service public (…) mais les dépenses doivent baisser», justifie la candidate à l’investiture LR, qui souhaite «des postes supplémentaires pour la justice, l’éducation et les soins».
%d blogueurs aiment cette page :