L’Assemblée renforce l’encadrement des centres dentaires et ophtalmologiques low cost

La qualité des soins procurés et le sérieux des praticiens des centres dentaires et ophtalmologiques low cost seront contrôlés. En cas de manquement, l’ARS pourra infliger une amende de 150.000 euros maximum.

%d blogueurs aiment cette page :