Le bénéfice net d’ING décolle de 73,5 % au troisième trimestre, bien au-delà du milliard d’euros

La banque néerlandaise ING a publié un bénéfice net pour le troisième trimestre en hausse de 73,5 % sur un an, à près de 1,37 milliard d’euros. Le chiffre d’affaires s’est lui établi à 4,65 milliards d’euros, soit une hausse de 8,4 % en glissement annuel, a indiqué le groupe dans un communiqué.

« Je suis satisfait de nos résultats au troisième trimestre », a déclaré le PDG Steven van Rijswijk, cité dans le communiqué.

Il a noté la « croissance continue des prêts hypothécaires, alors que la demande de prêts des entreprises a été influencée par les effets économiques de la pandémie ».

« Toutefois, nos marges sur prêts commerciaux étaient légèrement plus élevées et nous avons constaté une forte croissance des frais liés aux forfaits de compte, aux investissements produits et prêts », a-t-il ajouté.

ING, première banque des Pays-Bas dont le siège est à Amsterdam, avait annoncé en novembre 2020 qu’elle allait supprimer environ 1 000 emplois d’ici fin 2021, dans un contexte économique mis à mal par la pandémie de Covid-19.

La crise du coronavirus l’avait également contrainte à mettre plus de 1,3 milliard d’euros de côté au deuxième trimestre 2020 pour des prêts qui pourraient ne jamais être remboursés.

Les dépenses de ce troisième trimestre étaient « sous contrôle » a précisé le PDG, et comprennent une provision de 180 millions d’euros pour l’indemnisation de clients de détail néerlandais sur certains produits de crédit à la consommation.

ING emploie environ 57 000 personnes dans plus de 40 pays.

%d blogueurs aiment cette page :