Pratiques anticoncurrentielles : l’amende de 2,4 milliards d’euros infligée à Google confirmée

Le tribunal général de l’UE a confirmé mercredi 10 novembre que Google devra s’acquitter du paiement d’une amende de 2,4 milliards d’euros. Cette sanction lui avait été imposée par la Commission européenne en 2017, réprimant des pratiques anti-concurrentielles sur le marché des comparateurs de prix. La firme américaine dispose à ce stade d’une ultime possibilité de contester cette décision, en se pourvoyant devant la Cour de justice européenne, la plus haute juridiction de l’UE.
%d blogueurs aiment cette page :