Publicités

Greiner persiste dans son projet de rachat de Recticel

Le fabricant autrichien de plastiques Greiner pourrait devoir prolonger son offre de rachat du Belge Recticel à la suite de procédures européennes sur la concurrence, a admis l’entreprise lundi par communiqué de presse. Mais l’offre de Greiner risque d’être contrecarrée par la vente de la division mousse isolante de Recticel à l’Américain Carpenter, note le journal économique De Tijd. Sur la base des discussions actuelles avec la Commission européenne, Greiner a déclaré qu’il supposait que l’UE n’approuverait pas l’acquisition en phase I (d’ici le 24 novembre).

Greiner considère qu’une enquête approfondie de phase II serait plus probable. Ainsi, le délai de sa candidature – qui court jusqu’au 21 décembre – pourrait ne pas être respecté. “Dans ce cas, Greiner travaillera de manière constructive avec la Commission pour obtenir l’approbation de la phase II et a l’intention de faire une nouvelle offre pour acquérir une majorité des actions de Recticel lorsque l’approbation de l’autorité de la concurrence aura été obtenue”, a-t-il déclaré lundi.

Avec ce retard, la vente de la division “Engineered Foams” de Recticel à l’entreprise américaine Carpenter – que l’assemblée des actionnaires examinera le 6 décembre – risque toutefois de faire échouer l’offre de Greiner, écrit De Tijd. Recticel espère que cette vente pourra être réalisée pour contrer l’offre hostile des Autrichiens, même si cette offre est soutenue par son principal actionnaire, Bois Sauvage.

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :