Publicités

Fraude au chômage partiel à Marseille: prison ferme pour deux escrocs

C’est une affaire “d’escroquerie et de blanchiment en bande organisée” au préjudice de l’État. Les généreuses et vitales aides de l’État pour pallier les effets de la pandémie de Covid (et des confinements) sur l’activité économique ont provoqué des effets d’aubaine mais aussi attiré les convoitises de “la criminalité financière opportuniste”. À Marseille, une ample fraude aux déclarations de chômage partiel, dévoilée par plusieurs services de police dont Tracfin, avait abouti au détournement de plusieurs centaines de milliers d’euros, transférés ensuite sur des comptes en France, mais aussi en Allemagne, en Belgique et au Maroc, pour y être blanchis.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :