Publicités

« Avons-nous encore le droit de nous fâcher avec la Chine ? »

L’essayiste Agnès Verdier-Molinié considère que la détention de la moitié de la dette publique française par des investisseurs étrangers, et notamment Pékin, est un enjeu de souveraineté.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :