Publicités

“La démobilité doit mettre fin à l’aberration des excès de mobilité”, Bruno Marzloff

La crise sanitaire et les confinements ont privé les Français de leur mobilité. De cette contrainte est née une question de notre rapport à la mobilité, jugée excessive, voire boulimique. Bruno Marzloff, sociologue et président de la Fabrique des Mobilités, juge qu’il est temps de s’interroger sur les sources des déplacements, plutôt que de se concentrer sur les réponses aux besoins de mobilité qui ne cessent de croître.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :