Publicités

Les Bourses européennes ont terminé dans le rouge, le Bel 20 ne faisant pas exception à -0,18 %

Le Bel 20 de la Bourse de Bruxelles a accusé jeudi sa septième baisse consécutive, en reculant de 0,18 % à 4.278,00 points, avec 10 de ses éléments en baisse.

La Bourse de Paris a fini en repli de 0,21 %, une légère consolidation mettant fin à six séances consécutives de hausse. L’indice vedette CAC 40 a cédé 14,87 points à 7.141,98 points. Mercredi il avait grappillé 0,06 %.

Le Dax de la Bourse de Francfort reculait de 0,18 % à 16 221.73 points, et le FTSE-100 de la Bourse de Londres affichait -0,48 %, à 7 255.96 points.

Valeurs de clôture du jeudi 18 novembre 2021 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev – 52,04 (52,51)
  • Ackermans – 148,10 (151,30)
  • Aedifica + 113,40 (112,30)
  • Ageas + 47,90 (46,29)
  • Aperam – 45,62 (46,15)
  • arGEN-X + 260,10 (259,20)
  • Cofinimmo + 137,50 (137,30)
  • Colruyt – 42,51 (42,83)
  • Elia + 104,20 (103,20)
  • Galapagos + 44,26 (44,10)
  • GBL + 102,25 (102,10)
  • KBC + 78,20 (77,86)
  • Melexis – 109,00 (109,10)
  • Proximus – 16,50 (16,85)
  • Sofina – 394,20 (405,00)
  • Solvay + 106,85 (106,60)
  • Telenet – 31,10 (31,60)
  • UCB – 102,30 (103,95)
  • Umicore – 45,19 (45,69)
  • WDP + 40,48 (40,16)

Avis des brokers pour Fagron, Mithra et EVS :

Fagron(-3,3 % à 13,91 euros) a été confirmé à “conserver” chez Kepler Cheuvreux, l’objectif étant allégé de 20,75 vers 17,5 euros. L’analyste a lourdement ajusté ses attentes pour le résultat opérationnel des exercices 2021 à 2023, suite à la déception des deux derniers bulletins trimestriels. “La principale question est le niveau de croissance qu’il sera possible de dégager une fois la pandémie terminée”. Il pointe vers l’Investor Day prévu au printemps 2022 pour avoir plus de certitudes sur le dossier, mais estime que les attentes du marché risquent de poursuivre leur déclin dans l’intervalle.

Mithra(+2,8 % à 20,15 euros) a été maintenu à “acheter” chez ING, l’objectif étant allégé de 34 vers 32 euros suite à la sortie du modèle de valorisation du PeriNesta, qui n’est plus une priorité dans les efforts de recherche et développement du groupe. “En dépit du retard pris dans le développement du Donesta en Europe, nous restons convaincus du potentiel commercial de ce traitement, et du rôle qu’il est susceptible de jouer pour stimuler la croissance de l’action”.

EVS(-1,4 % à 20,95 euros) a vu son objectif relevé de 25 vers 27,5 euros chez KBC Securities, qui a confirmé sa recommandation “acheter” sur le titre. Suite à la publication de ses chiffres trimestriels, le groupe liégeois a relevé ses attentes pour l’exercice en cours, et s’attend désormais à un chiffre d’affaires de 135 millions d’euros. “Ceci est de bon augure pour les prochains trimestres, notamment au vu du niveau du carnet de commandes pour 2022”.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :