Actu365

« Le sexisme répété est désormais un risque pour la santé au travail au même niveau que le harcèlement sexuel »

Publicités
Les deux consultantes Alice Marchionno et Julie Peigné expliquent, dans une tribune au « Monde », que la tolérance zéro pour le sexisme au travail, qui pourra se solder par des sanctions allant jusqu’au licenciement, sera en vigueur à partir de mars 2022.
Quitter la version mobile