Publicités

Dixième séance consécutive dans le rouge pour la Bourse de Bruxelles qui retombe sous les 4 160 points

À la Bourse de Bruxelles , l’indice Bel 20 abandonnait 1,22 % à 4 152,11 points à l’issue d’une dixième séance consécutive de baisse. Quinze de ses éléments étaient dans le rouge, emmenés par Melexis (104,20) et Galapagos (42,56) qui plongeaient de 4,32 et 4,17 %, Ageas (45,16) et Sofina (385,40) chutant de 3,67 et 2,82 %. UCB (97,06) perdait 2,06 %, arGEN-X (238,40) et Solvay (105,80) reculant de 2,05 et 0,24 %. Umicore (44,10) était négative de 1,89 % tandis que Aperam (45,45) s’appréciait de 0,07 %.

Pour sa part, la Bourse de Paris a terminé en nette baisse de 0,85 %, face à la perspective d’un resserrement monétaire de la part de la banque centrale américaine qui a fait remonter les taux d’intérêt. L’indice vedette CAC 40 a lâché 60,38 points à 7 044,62 points, enregistrant une quatrième séance de baisse d’affilée, ce qui n’était plus arrivé depuis la mi-août. La veille, il avait perdu 0,10 %.

Le DAX de la Bourse de Francfort s’enfonçait davantage avec une chute de 1,11 % à 15 937,00 points. La Bourse de Londres , au contraire, voyait l’indice FTSE-100 remonter de 0,15 % à 7 266,69 points.

Valeurs de clôture du mardi 23/11 des actions qui composent le Bel 20 à la Bourse de Bruxelles :

  • AB InBev – 52,04 (52,44)
  • Ackermans + 149,90 (145,70)
  • Aedifica + 113,00 (111,80)
  • Ageas – 45,16 (46,88)
  • Aperam + 45,45 (45,42)
  • arGEN-X – 238,40 (243,40)
  • Cofinimmo + 139,40 (136,70)
  • Colruyt – 42,00 (43,03)
  • Elia + 104,40 (103,70)
  • Galapagos – 42,56 (44,40)
  • GBL – 98,14 (99,30)
  • KBC – 74,84 (75,20)
  • Melexis – 104,20 (108,90)
  • Proximus – 16,83 (16,98)
  • Sofina – 385,40 (396,60)
  • Solvay – 105,80 (106,05)
  • Telenet – 31,16 (31,32)
  • UCB – 97,06 (99,10)
  • Umicore – 44,10 (44,95)
  • WDP – 40,82 (41,36)

L’avis du Broker pour D’Ieteren, Ackermans et EVS

D’Ieteren (-2 % à 160,8 euros) a été repris à « acheter » chez Kepler Cheuvreux, l’objectif étant fixé à 193 euros. Le courtier souligne que le groupe familial a diversifié son portefeuille durant les dernières années, et se présente de plus en plus comme un holding traditionnel. « Suite à la récente addition de TVH Parts, le groupe dispose encore de liquidités supérieures à 1 milliard d’euros, une somme suffisante pour ajouter encore une ou deux grandes participations ». Les perspectives de Belron vont toutefois rester centrales pour le dossier, ce groupe représentant plus de 70 % de la valorisation.

Ackermans (+2,9 % à 149,9 euros) a été relevé d’« accumuler » vers « acheter » chez KBC Securities, qui a toutefois laissé son objectif inchangé à 172 euros. Cette révision fait suite à la publication des résultats pour le troisième trimestre, qui a vu les actifs du pôle bancaire atteindre de nouveaux sommets. « Dans le même temps, le carnet de commandes de DEME a bénéficié d’un nouveau contrat dans l’offshore éolien aux Etats-Unis ». L’analyste souligne que la décote importante justifie un relèvement de son avis.

EVS (-2 % à 22,35 euros) a été confirmé à « acheter » chez ING, qui a relevé son objectif de 25 vers 27 euros suite au dernier bilan trimestriel. L’analyste a remonté ses attentes pour les exercices 2021 à 2023, suite à l’annonce d’un relèvement des objectifs de la direction pour l’exercice en cours. « Ceci confirme que les clients continuent d’investir dans le remplacement de leurs anciens appareils, et que le groupe bénéficie de conditions plus favorables au sortir de la pandémie ».

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :