Publicités

Avec Omicron, les croisières ne s’amusent plus

Malgré l’argument avancé par les croisiéristes selon lequel le pourcentage de passagers concernés est faible et qu’il s’agit essentiellement de cas asymptomatiques, le variant Omicron met sens dessus dessous l’écosystème des croisières, avec force passagers mis à l’isolement voire obligés de circuler à bord avec un bracelet électronique, et nombre de bateaux détournés ou en quarantaine, le tout fortement médiatisé.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :