Publicités

L’armée suisse bannit Whatsapp et opte pour une messagerie locale

L’armée suisse a proscrit les messageries telles que Whatsapp mais aussi Signal ou Telegram lors des opérations de service, lui préférant une messagerie suisse, a indiqué jeudi un porte-parole de l’armée à l’AFP, confirmant une information du Tages-Anzeiger.
Fin décembre, l’armée suisse a envoyé un courriel à tous les commandants et chefs d’État-Major, demandant aux militaires d’opter pour la messagerie suisse Threema, et de ne plus utiliser d’autres messageries pour les communications sur des téléphones privés durant les opérations de services, a dévoilé le quotidien suisse alémanique.
La recommandation s’applique “à tout le monde”, y compris aux conscrits qui viennent pour la première fois faire leur service militaire mais aussi à ceux qui reviennent pour la période dite des cours de répétition dans ce pays où les appelés doivent régulièrement revenir dans l’armée au cours des années suivantes pour s’entraîner, a précisé Daniel Reist, le porte-parole de l’armée, lors d’un entretien avec l’AFP.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :