Publicités

Le procès Theranos fait trembler les start-up américaines

La condamnation cette semaine en Californie de la fondatrice de Theranos, Elizabeth Holmes, reconnue coupable d’escroquerie envers ses investisseurs, est un coup de semonce pour les entrepreneurs de la Silicon Valley qui savent désormais qu’ils risquent la prison si leurs trop belles promesses ne se réalisent pas.
Mais l’industrie des nouvelles technologies brasse des centaines de milliards de dollars dans sa course au nouveau concept révolutionnaire et il est peu probable qu’elle change sa façon de faire. Pour de nombreux experts, le mantra “fake it till you make it” (“fais semblant jusqu’à ce que tu y arrives”) a encore de beaux jours devant lui pour courtiser les investisseurs.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :