Publicités

Obligé d’utiliser du biokérosène, Air France-KLM invente la surcharge “carburant durable”

Face au nœud gordien que représente le surcoût des carburants d’aviation durables, Air France-KLM a fini par trancher dans le vif. A l’image des surcharges mises en place dans le passé pour compenser les fortes hausses du prix du kérosène, ce sont les clients qui payeront une partie de la facture qu’entraîne l’introduction des carburants durables, en attendant que la massification de la production entraîne une baisse de coûts. La décision est lourde, mais le groupe français se devait de réagir après l’entrée en vigueur des premiers mandats d’incorporation le 1er janvier, qui oblige la compagnie à utiliser des carburants durables. Explications.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :