Publicités

La lourde chute du titre EDF pose à nouveau la question de sa place en Bourse

Il n’est pas commun de voir une décision d’un actionnaire majoritaire pénaliser autant un groupe coté. C’est pourtant ce qui vient de se passer pour EDF qui un connu un vendredi noir en Bourse. La volonté du gouvernement de limiter les hausses de tarifs, amputant ainsi les résultats de l’énergéticien, soulève à nouveau les contradictions de l’Etat-actionnaire d’un groupe qui a perdu 70% de sa capitalisation depuis son introduction en Bourse en 2005.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :