Publicités

« Contre la concentration des médias, l’urgence est de prendre à bras-le-corps la friche du numérique »

Fragmenter les groupes d’audiovisuel ou de presse écrite n’est pas l’assurance d’un plus grand pluralisme et pourrait fragiliser leur capacité à produire de l’information de qualité, estime l’ancien conseiller ministériel Philippe Bailly dans une tribune au « Monde », qui plaide plutôt pour un meilleur contrôle des médias en ligne.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :