Le marché immobilier tendu pousse à la surenchère et aux ventes publiques déguisées


Dans le contexte actuel de la hausse des prix de l’immobilier et de l’explosion de la demande, les vendeurs frôlent parfois l’illégalité en organisant des ventes publiques  » déguisées « . Quelles sont les lignes à ne pas franchir ? Explications avec l’avocat spécialisé Gilles Rigotti, président de la section Région wallonne du Syndicat des Propriétaires.
%d blogueurs aiment cette page :