Publicités

Le Sri Lanka paralysé par une grève générale appelant au départ du président Rapajaksa

Une grève générale paralysait le Sri Lanka jeudi, à l’appel d’une centaine de syndicats réclamant le départ du président Gotabaya Rajapaksa et son clan, accusés d’être responsables de la pire crise économique à frapper le pays depuis son indépendance en 1948.
Plus de 100 syndicats, dont certains affiliés au Sri Lanka Podujana Peramuna (SLPP), parti au pouvoir, ont appelé à cesser le travail toute la journée de jeudi, exigeant que le président Rajapaksa et sa famille quittent le pouvoir.
Le Sri Lanka a annoncé le 12 avril faire défaut sur sa dette extérieure de 51 milliards de dollars et a ouvert des pourparlers avec le Fonds monétaire international (FMI) en vue d’un renflouement.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :