Publicités

« Je suis le maire de Montpellier, une ville libre qui ne reçoit pas d’instruction de Paris ! »

Le 5 mai en soirée, le Parti socialiste de l’Hérault lançait la campagne, pour les législatives, de sa candidate sur la 2e circonscription (montpelliéraine), Fatima Bellaredj. Pendant ce temps à Paris, le conseil national du parti votait l’alliance avec la France Insoumise. La rupture de Michaël Delafosse, maire de Montpellier, et de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, avec l’Union populaire, sociale et écologique est officielle. Leur dissidence vis à vis du PS aussi…
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :