Actu365

Tiago Guedes est le nouveau directeur de la Maison de la Danse et de la Biennale de Lyon

Publicités

Le 1er juillet, le chorégraphe portugais Tiago Guedes, 44 ans, prendra la tête d’un véritable groupe culturel à Lyon : il pilotera de concert la maison de la danse et ses futurs Ateliers, tout en codirigeant la Biennale de Lyon. Il succède à Dominique Hervieu, qui assure depuis le 1er mars la direction de la culture de Paris 2024.

Le jury, associant Ville de Lyon, métropole, région, ministère de la culture et présidents de la maison de la danse et de la biennale, vient de le choisir, à l’unanimité parmi six finalistes, tant pour son profil et son projet.

Son CV témoigne d’une expérience diversifiée de la culture et de sa politique. Directeur artistique du Teatro Municipal do Porto depuis juillet 2014, il pilote aussi depuis trois ans le département des arts de la scène de la Ville de Porto, où il a également créé en 2016 le festival Dias da Dança et, en 2021, le centre de résidences et création artistique CAMPUS Paulo Cunha e Silva.

Replacer au cœur des activités le soutien à la création et le rayonnement européen et international 

A la tête de la structure lyonnaise, avec son projet « ON(L)Y Danse – un futur partagé pour la danse à Lyon », il propose notamment de structurer la maison, la biennale et les ateliers de la Danse en un pôle de production qui vise à « replacer au cœur des activités le soutien à la création et le rayonnement européen et international ». Il a déjà un titre pour l’édition 2025 de la biennale (la programmation 2023 étant déjà finalisée à 80 %) « Présent ! » avec une programmation festive et conviviale à toutes les échelles.

Des ressources financières en baisse

Il arrive aussi dans un contexte financier assez contraint. La maison lyonnaise sort d’une crise du covid qui avait vu les abonnements contractés de 30 % l’an dernier (ce qui correspond aussi à une nouvelle manière de consommer la culture, où l’on réserve au dernier moment). Et la Région et l’Etat annoncent une baisse de ses financements. Ainsi, pour un budget prévisionnel 2022 de 6,5 millions d’euros – dont 44,35 % issus de subventions et 55,65 % de recettes propres- la maison de la danse pourrait voir ses subventions affectées de 204 445 €, entre l’État et la Drac, tandis que la Région devrait diminuer de 180.000 euros, soit 47 %, sa subvention de 372.184 euros.

Culture
CONSEIL RÉGIONAL AUVERGNE-RHÔNE-ALPES
MÉTROPOLE DE LYON (GRAND LYON)
Quitter la version mobile