Publicités

Logement : « En cas de péril, tout occupant de bonne foi doit être relogé »

Nancy Bouché, juriste spécialiste de l’habitat indigne, rappelle que ce n’est pas à la municipalité de qualifier la bonne foi ou la mauvaise foi d’un locataire en cas de relogement, « seul un juge peut le faire ».
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :