Publicités

Miss France devant le conseil des prud’hommes 

L’association Osez le féminisme ! réclame l’établissement de contrats de travail dès les sélections locales et la suppression des clauses discriminatoires contenues dans le formulaire d’inscription au concours. La décision sera rendue le 8 novembre.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :