Avortement: des entreprises américaines s’impliquent, mais pas sans risque

Quelques entreprises américaines ont pris position vendredi sur l’annulation du droit à l’avortement en promettant notamment à leurs employés de rembourser les frais médicaux nécessaires, mais le sujet est délicat au vu des potentiels risques juridiques, voire d’un retour de bâton politique.
La décision de la Cour suprême « met en danger la santé des femmes, les prive de leurs droits et menace de démanteler les progrès que nous avons réalisés vers l’égalité des sexes sur le lieu de travail » depuis l’arrêt garantissant l’accès à l’avortement de 1973, a ainsi réagi le patron du site Yelp, Jeremy Stoppelman.
« Les chefs d’entreprises doivent s’exprimer maintenant et demander au Congrès » d’inscrire ce principe dans la loi, a-t-il ajouté sur Twitter.
%d blogueurs aiment cette page :