Publicités

L’inflation de l’énergie, une épine dans le pied des roses bulgares

D’un jaune lumineux qui lui vaut le surnom d’or liquide, l’huile essentielle de rose bulgare, secret des grands parfums, est elle aussi victime de la récente envolée des prix de l’énergie.
Le précieux élixir va être “beaucoup plus cher” cette année, s’inquiète Plamen Stankovski, associé du fabricant et exportateur Bulattars, dans sa distillerie près de Pavel Banya, au coeur de la fameuse “Vallée des Roses”.
Les fleurs de la variété Rosa Damascena, fraîchement coupées, affluent dans l’usine où on les fait bouillir, avant d’en condenser les vapeurs selon une technique quasi immuable depuis l’époque de l’Empire ottoman au 17e siècle.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :