Publicités

La demande mondiale d’électricité ralentit, plus de renouvelables mais aussi de charbon

La demande mondiale d’électricité a fortement ralenti en 2022, sous l’effet de la diminution de l’activité économique et de la flambée des prix, ce qui devrait permettre un léger recul des émissions de gaz à effet de serre du secteur en dépit d’un maintien du charbon, indique mercredi l’Agence internationale de l’énergie (AIE).
Cette année, la croissance des capacités renouvelables (solaire et éolien) devrait ainsi dépasser celle de la consommation de courant.
Les émissions de dioxyde de carbone (CO2) issues de la production électrique devraient donc baisser par rapport au pic atteint en 2021, et ce en dépit du retour du charbon dans certains pays, estime l’AIE dans un rapport sur les marchés de l’électricité.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :