Publicités

La démission de Draghi fait trembler l’Europe et les marchés

La démission du Premier ministre italien Mario Draghi, gage de sérieux dans un pays traditionnellement instable, a provoqué jeudi une onde de choc en Europe et sur les marchés, inquiets de la brusque hausse du coût de son énorme dette.
Fait rare, le commissaire européen à l’Économie Paolo Gentiloni est sorti de sa réserve dès mercredi, fustigeant les partis “irresponsables” qui ont lâché l’ancien patron de la BCE, au risque de plonger le pays dans une “tempête parfaite”.
La sortie de scène de Mario Draghi arrive au pire moment pour l’Italie qui doit faire face à l’impact de la guerre en Ukraine, réduire sa dépendance au gaz russe et mettre en route des réformes difficiles en vue de l’octroi des fonds du plan de relance européen.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :