Publicités

Série d’été #1 – Nage Libre : l’Auvergne a sa marque de maillots de bain

Lundi, Juillet 25, 2022 – 09:00

Pendant les vacances, Bref Eco vous propose de découvrir des produits stars de l’été made in Auvergne-Rhône-Alpes. Des produits à déguster, des vêtements, du mobilier, des cosmétiques, des activités… les initiatives ne manquent pas ! Une série à consommer au frais, au soleil, au bureau ou sur la plage, c’est vous qui voyez ! 

Depuis 2018, Vincent Argillier s’est jeté dans le grand bain de l’entrepreneuriat. Après une carrière de nageur professionnel, ce passionné de natation a créé sa propre marque de maillots de bain. Et plus encore.

On ne parle bien que de ce qu’on connaît bien. Vincent Argillier, 48 ans, a écumé pendant 25 ans les bassins de natation de France et de Navarre en tant que nageur puis entraîneur professionnel et formateur. En 2010, cet Auvergnat de souche prend sa retraite sportive et revient s’installer chez lui à Chatêl-Guyon, près de Clermont-Ferrand. « Je voulais œuvrer pour le développement de la natation », se souvient-il. En 2018, il décide donc de se jeter à l’eau et de créer sa propre entreprise. Vincent se met alors à concevoir des maillots de bain, des ponchos et des serviettes de bain. La marque Nage Libre® émerge.

« Je suis partie du constat qu’aucune marque de maillots de bain ne parle aux nageurs. Les randonneurs ont leur style, les amateurs de sports de glisse aussi. Aujourd’hui, place aux nageuses et aux nageurs de bassin et d’eau libre ! », revendique Vincent Argillier.

L’été représente 25 % des ventes

Nage Libre se veut donc une marque française, conçue en Auvergne et fabriquée en Europe de la manière la plus respectueuse possible de l’environnement. « À part nos sacs à dos faits en Chine, tout le reste est produit en Espagne, au Portugal et en Roumanie. J’espère un jour que tout sera fabriqué en France ». Vincent Argillier vend désormais ses produits (uniquement via son site internet nagelibre.fr) aux clubs de natation et au grand public de plus en plus friand de nage. « L’été représente 25 % de nos ventes ».

Depuis 2020, Nage Libre devenu NL diversifie ses activités en proposant aux amateurs de natation des stages en pleine nature. « Les marathoniens ont quitté les villes pour se mettre au trail. Nous assistons au même phénomène dans la natation, surtout depuis le Covid. Les gens veulent sortir des bassins et nager dans des milieux naturels comme les rivières ou l’océan », analyse le chef d’entreprise qui compte désormais huit salariés et vise le million d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2023.

Textile / Habillement / Cuir
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :