Publicités

Taïwan, un État numérique ouvert qui se veut l’exact opposé à celui de la Chine

Malgré la pression grandissante de Pékin, Taïwan a mis l’accent depuis 2016 et l’arrivée du gouvernement indépendantiste sur des outils numériques capables de donner plus de contrôle à ses citoyens. Sous la houlette de sa ministre du Numérique Audrey Tang, une anarchiste transgenre averse aux pouvoirs trop forts des États, Taïwan tente de réinventer la démocratie face au rouleau compresseur chinois.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :