Refusant les règles comptables, cinq mastodontes chinois se retirent de la Bourse de New York

Une loi votée en 2020 au Congrès américain oblige toute société cotée aux États-Unis à faire certifier ses comptes par un cabinet agréé. Sinopec, PetroChina, ChinaLifeInsurance… les sociétés de Chine continentale et de Hong Kong sont connues pour leur refus de se soumettre à cette procédure.
%d blogueurs aiment cette page :