Recrutements, hausses de salaire, primes: les contrôleurs aériens satisfaits de l’accord

Un plan de recrutement conséquent sur cinq ans, des primes revalorisées et un assouplissement des conditions de télétravail: le principal syndicat des contrôleurs aériens français a dévoilé jeudi les conditions de l’accord qui ont permis de lever le préavis de grève qui était prévu fin septembre.
Principale revendication du syndicat SNCTA: le plan de recrutement massif appelé de ses voeux pour faire face « au mur des départs à la retraite à compter de 2029 » sera mis en place.
Dès 2023, trois promotions d’ingénieurs de contrôle de la navigation aérienne seront recrutées avant une montée en puissance prévue pour les années suivantes avec quatre promotions en 2024 et 2025 puis cinq en 2026 et 2027.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :