« L’industrialisation et l’urbanisation ont augmenté la vulnérabilité des territoires »

L’historienne Anne-Marie Granet-Abisset rappelle, dans une tribune au « Monde », que la prévalence de l’expertise technico-scientifique a progressivement déresponsabilisé les communautés locales de la gestion des risques.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :